A 8h, les bureaux s’ouvrent au point E, de chaque côté de la rue. La partie technique à droite regroupe les caméramans, monteurs, et autres. Dans la partie rédaction à gauche, les journalistes se réunissent au petit matin et discutent des sujets du jour. Chacun y va de sa proposition d’article, auxquelles s’ajoutent les demandes de couvertures de sujets d’actualité venues des partenaires extérieurs. Le problème actuel est le manque de caméramans (partis en vacances). Le choix du tournage à venir se fait à la fois sur le sujet de reportage, et à la fois, bien sûr, sur la personne qui le propose. Il y a une hiérarchie, comme partout ; des caractères à gerer, comme partout ; mais en général l’ambiance est plutôt sympa.

Durant la journée, les équipes (journaliste + caméraman) partent tourner les images et faire les interviews du jour. Ce travail commence par une recherche d’information et la prise de contact avec les personnes concernées par le sujet. Sur le terrain, on note les informations et monte le squelette du sujet (qui, quand, comment, où, pourquoi ?), pour pouvoir rédiger son texte en rentrant. Sur les dizaines de minutes d’interview, il faudra aussi repérer les phrases choc, avant de passer au montage. L’enregistrement de la voie selon le texte ainsi préparé, ne laisse pas de place à l’improvisation. La sélection des images, quant à elle, est un véritable travail d’équipe, où chacun ajoute son grain de sel pour choisir les plans pertinents. L’étape peut durer longtemps, à la tombée de la nuit, jusqu’à ce que le sujet soit prêt à être transféré aux correspondants. Si il s’agit d’une stagiaire qui couvre un sujet, elle peut être seule avec le caméraman sur place. En revanche, pour le texte, elle recevra correction d’un journaliste confirmé, et surtout, elle lui laissera placer sa voix sur la bande, et donc signer à sa place le reportage. C’est le jeu…

Les autres (apprentis) journalistes, qui n’ont pas été retenus, restent à l’agence, mais ne se reposent pas pour autant. Il y a les Reuters à faire, et bien sûr l’œil à garder sur l’actualité pour rester au courant et trouver les prochains sujets. Pour ce qui est de la recherche de sujet, on « va chercher google », mais pas seulement. Abonné aux sites d’agences de presse, les TV en marche dans les bureaux, et les magasines posés sur les tables aident à se cultiver utilement. Les Reuters, quand à eux, sont les dépêches que nous recevons, texte d’un côté et images de l’autre. Le texte est en français parfois approximatif, et souvent trop long pour coller aux plans de caméras fournis. Il s’agit donc de le retravailler, avant de passer en salle d’enregistrement, et de monter le reportage avec ces matières premières pré fournies. C’est un bon exercice, pour entraîner la voix, et, à l’écoute de mes premiers essais, je suis motivée pour m'entrainer fort!

Pour comprendre maintenant le rendu de ATN, revenons au site internet http://www.ouest-tv.com/. :

  • JT OUEST AFRICAIN : Revue de presse faite par la rédaction des reportages les plus intéressants des pays africains
  • JT AFRIQUE : Reportages en provenance de A.I.T.V et de Reuters (avec pose de voie et travail des images pour Reuters)
  • JT MONDE : Reportages en provenance de A.I.T.V
  • JT HEBDO : Afrique et Monde, revues de presse des reportages marquants de la semaine passée
  • ESPACE UEMOA : Reportages courts produits par ATN et diffusés exclusivement sur le site
  • IMPACT CEDEAO : Reportages courts produits par ATN et diffusés exclusivement sur le site
  • BUSINESS AFRICA : Reportages fait en France
  • VISION D'AFRIQUE : Reportages fait en France
  • INITIATIVE AFRICA : Reportage long fait par ATN et diffusé exclusivement sur le site

Au niveau plus personnel enfin, je m’exerce pour le moment au posage de voix sur les sujets Reuters, quand je n’arrive pas à m’incruster pour suivre les journalistes en reportage. J’ai déjà vu Axelle Red, raté Sean Paul (il a annulé son concert), et si tout se déroule bien, je ferais ce week-end mon premier sujet personnel pour couvrir une compétition de Surf et Bodyboard à Dakar. A suivre donc !