L'aventure avait pourtant bien commencee, a me faire traverser la ville, avec mon sac a dos, pour retrouver mon contact devant le Mac Do de l'arret Darnitsa. Prenant le bus et le metro, tout en balbutiant quelques requetes aux passants (qu'ils ont comprises, miracle !) je me suis rendue a mon lieu de rendez-vous et j'ai ete conduite en voiture a l'appartement mis a ma disposition. D'ici, ayant des residents sous la main, j'avais prepare quelques requetes (cyber Cafe, carte de Kiev, billet pour Moscou). La personne qui me louait l'appartement m'a montre le quartier, dessine un plan jusqu'au metro, accompagnee faire quelques courses... Mais cela ne s'arretait pas la.

J'ai eu droit a deux jours de visite guidee non-stop de la ville, mettant ses enfants a contribution. Ma locatrice ne parlant pas un mot d'anglais, j'ai ainsi pu pratiquer mon russe et le tester en conversation (il y a des prgres a faire). Avec ses enfants, c'est differents, puisqu'ils parlent tout quelques mots, voir parfaitement francais. En tout cas, je n'ai quasiment jamais ete seule. J'ai pourtant tente une excursion, hier apres-midi, pour aller visiter le musee de Tchernobyl, mais je me suis faite harceler au telephone et rattrapper au vol. Nouveau programme, musee de l'aviation, repas au Mac Do et Bowling. Bon, il y avait aussi le tour de la ville en voiture, by night, que je n'aurais jamais pu faire seule, ou encore la visite d'un appartement type de jeune couple ukrainien, et gouter les legumes de la Datcha. En plus, mes guides etaient tous des plus charmants et attentionnes. Mais j'etais un peu decue, car bowling-Mac do, c'est un programme que j'aurais pu suivre autant a Paris. Et Tchernobyl m'interessait vraiment !

Enfin, je me plains, mais quand je me suis perdue en rentrant chez moi (vous verrez en photo le coin n'est pas vraiment rassurant), a 11 heures du soir, j'etais bien heureuse d'avoir une voix au telephone, pour m'expliquer par ou passer. Donc, je ne vais pas me montrer ingrate. L'aventure sera pour apres, je la vivrais, et j'en aurais d'ailleurs surement marre au final de payer plus cher parce que francaise, de me perdre, de ne voir que les lieux touristiques... Et j'en viendrais meme a regretter ce contre quoi je rale a present.