- Définition du palusime

Le paludisme (ou la malaria) est une maladie transmise par des piqures de moustiques femelles, les anophèles. C'est de loion la plus importante des maladies parasitaires tropicales dans le monde (selon l'OMS). Le risque de paludisme varie selon plusieurs facteurs :

  • Durant le saison des pluies il s'accroît, car le taux élevé d'humidité augmente la prolifération des moustiques.
  • La nuit, il est à son maximum.
  • En zone rurale, le risque est plus important qu'en ville.
  • En fonction de l'altitude, il varie. Au dessus de 1500m d'altitude en Afrique et de 2500m en Asie et en Amérique, l'anophèle ne peut se reproduire, et il n'y a donc pas de danger.

- Manifestations de la maladie

Les symptômes du paludisme peuvent apparaître une à quelques semaines après la piqure. Les signes peuvent être les suivants :

  • Fièvre brutale (39° à 40°)
  • Courbatures
  • Fatigue
  • Maux de tête
  • Troubles digestifs (diarrhées, douleurs abdominales)
  • Frissons

Mais il est possible d'avoir ces symptômes sans être infecté par le paludisme (simple tourista). Le mieux est donc de faire un examen médical le plus rapidement possible pour déterminer la cause des troubles.

- Mesures de protection

  • Prévention : Moustiquaire imprégnée, répulsif vêtements et répulsif peau pour se protéger des moustiques sont obligatoires. De même, le soir, porter jambes et manches longues. Il est impossible de se protéger totalement par médicaments, et les moustiques transmettent d'autres maladies que le palu (chicungunia par exemple) dont il faut se méfier aussi.
  • Traitement préventif : J'ai deux traitements différents, l'un pour le Cambodge (car je serais en zone rurale) et l'autre pour le Niger. A chaque fois, je dois les prendre sur place, et pendant 4 semaines ensuite. Il s'agit de (Cambodge) DOXYPALU et de (Niger) SAVARINE. Pendant la durée du traitement, il faut se protéger du soleil, car il rend photosensible, et favorise donc les coups de soleil et autres insolations. D'autres traitements pouvant provoquer un état dépressif, je m'estime plutôt heureuse.
  • Traitement curatif : En cas de fièvre (>38°), pendant le séjour, si je ne peux pas consulter un médecin dans un délai de 12h, je dois arrêter le traitement préventif, et prendre MALARONE (4 comprimés en prise unique par jours) pendant 3 jours consécutifs, à 24h d'intervalle. Dès que possible, si la fièvre persiste, il faut aller voir un médecin.

Sur internet, il est possible de trouver beaucoup d'infos complémentaires sur le Palu (ce dossier est en dit plus), mais s'adresser à un centre spécialisé en maladies tropicales est tout de même grandement recommandé, surtout que les traitements ne sont disponibles que sous ordonnance. Le passage à la pharmacie fait encore mal. Pour tous ces médicaments, j'en ai eu pour 200€, non-remboursés bien sûr !